Histoire d'éleveurs (81)

Histoire d'éleveurs (81)

Histoire d'Éleveurs, c'est tout simplement l'histoire de 8 éleveurs:

Christian Régis - Éleveur volaille & bovin
"Je développe une exploitation de 48 hectares à Viviers les montagnes avec un troupeau de 50 vaches allaitantes limousines, destiné à produire du veau sous la mère. C'est une petite exploitation à taille humaine avec un atelier volaille (poulet, pintade, chapon, oie) en plein air. Ce sont donc des volailles fermières. Tous ces animaux sont alimentés par des céréales produites sur l'exploitation".

Marc Berthoumieu - Éleveur bovin
"Je suis éleveur bovin de race blonde d'Aquitaine à Verdalle avec 40 vaches. Je produis des veaux destinés à la boucherie. J'exploite 90 hectares qui me permettent de faire pâturer les vaches et produire des céréales. Ces céréales sont destinées à la consommation du troupeau pour un apport énergétique. La provenance et la qualité de la nourriture sont garantis par l'orge, le blé, les fourrages et les luzernes produits sur l'exploitation".

Jean-Yves Pagès - Éleveur bovin
"En EARL avec mon épouse Danielle et mon fils Mathieu, je suis éleveur de 70 vaches allaitantes à Puylaurens. Je produis des veaux sous la mère en race blonde d'Aquitaine. Notre savoir-faire se transmet depuis plusieurs générations. Les veaux sont nourris uniquement au lait de leur mère ou de leurs tantes. Il faut donc organiser la tétée matin et soir tous les jours de l'année. Les veaux sont livrés jeunes à l'abattoir de Puylaurens. Ils sont classés sur leur excellente conformation, un bon état d'engraissement et une couleur de viande claire."



Michel Bardou - Éleveur bovin
En GAEC avec mon épouse et mes deux fils dans les monts de Lacaune, à Rayssac à 600 mètres d'altitude, nous élevons un troupeau de 130 mères, dont 30 gasconnes et 100 blondes d'Aquitaine. La ferme se transmet de génération en génération. Nous présentons nos animaux aux concours et participons notamment au Salon International de l'Agriculture à Paris ou encore au Sommet de l'Elevage. Régulièrement récompensés, nous avons de beaux animaux avec une très bonne qualité de viande.

Elian Dobrosielski - Éleveur porc
En EARL avec mon épouse Marie-Paule à Massac-Séran, nous produisons des porcs dont une partie est transformée à la ferme. Chaque année, pas moins de 720 porcs sont élevés chez nous. L'obtention du certificat de compétence professionnelle « Fabrication de produits de charcuterie, conserves et salaisons » nous a permis de créer une gamme de produits comme le saucisson, le chorizo, etc. En ce qui concerne l'élevage des porcs, les porcelets sont achetés à 25 kilos, puis engraissés jusqu'à 130 kilos environ. Ils sont nourris aux céréales de l'exploitation et aux protéagineux.

Christian Puel - Éleveur bovin
En GAEC avec mon épouse, je suis éleveur de vaches blondes d'Aquitaine à Belcastel. L'exploitation s'étend sur plus de 115 hectares et comporte 32 vaches allaitantes. Je produis des veaux élevés sous la mère pour la Boucherie. Cette exploitation se transmet de père en fils. Les animaux sont exclusivement nourris aux céréales et aux fourrages de la ferme. Ce sont donc des produits naturels. La particularité de la ferme est la production d'asperges qui sont mises en vente à la boucherie quand vient la saison.



Philippe Maurel - Éleveur bovin
Je suis éleveur bovin à Saint germain des près, en EARL avec mon fils Nicolas. L'exploitation s'étale sur plus de 80 hectares, ce qui permet de nourrir nos 50 mères blondes d'Aquitaine. Les vaches pâturent plus de la moitié de l'année dans les champs et sont nourries aux céréales de la ferme. Cette exploitation a vu le jour dans les années 1970 et s'est diversifiée et agrandie depuis. L'EARL Saint-Antoine le Grand produit aussi des plants d'ail pour l'ail rose de Lautrec.

Christophe fontes - Éleveur bovin
Je suis éleveur de vaches blondes d'Aquitaine à Montpinier. Les trois productions de l'exploitation sont les bovins, 55 mères, les céréales et l'ail. Les vaches pâturent de mars à novembre. L'hiver, elles sont nourries au foin, notamment de luzerne et de céréales produites sur l'exploitation. Je participe également aux concours régionaux et nationaux, et certains jeunes bovins sont vendus à la reproduction. Ce sont donc de très beaux animaux, avec une très bonne conformation bouchère.